En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Plus d'informations sur les cookies
OK
JOURNÉE DES DÉPORTÉS

Il y a 70 ans les camps d'extermination et de déportation nazis étaient libérés les uns après les autres et le monde stupéfait découvrait l'horreur absolue dont étaient capables des êtres humains sur leurs semblables !

En ce jour dédié à la célébration de la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration et d'extermination nazis lors de la seconde guerre mondiale, nous nous souvenons !

Hommage aux disparus sans sépulture, à leurs familles et aux rescapés, cette journée est celle du souvenir et de la reconnaissance de toutes les déportations, dans le respect de leur singularité et de leurs spécificités historiques.

11 millions d'hommes, de femmes, d'enfants, résistants, communistes, démocrates, juifs, antifascistes espagnols, allemands, italiens, indésirables du Reich, tziganes, homosexuels, handicapés, tous furent tués dans les camps de concentration ou d'extermination nazis.

Au cœur de cette entreprise criminelle, un génocide organisé et planifié de 6 millions de juifs d'Europe.

Pour chacun d'entre nous, pour les jeunes générations, mais aussi pour celles qui suivront, la mémoire doit être vivante dans nos cœurs. Et elle le sera si justement elle aide à vivre, si elle vient appuyer le combat de la vie contre la barbarie, l'aveuglement des hommes, ou les machines étatiques qui trop souvent s'emballent. C'est là que réside le sens du message que nous transmettent les déportés. Il est de notre devoir de l'entendre.

« Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu'un d'autre de sa liberté... » écrivait un ambassadeur de la paix récemment disparu, Nelson Mandéla.

déportés 2015.pdf
42576 visites
<Calendrier>
Janvier 2018
Météo
a3w.fr © 2018 - Informations légales - herqueville27.a3w.fr